Tacticsn

Madagascar : La diplomatie sanitaire signée Rajoelina

Andre Rajoelina le Chef de l’Etat Malgache continue d’user de sa diplomatie sanitaire  en présentant son Covid-19 comme la meilleure des remède au sein du continent noir.

Mais deux constats non moins importants le poursuivent dans sa trajectoire de panafricaniste convaincu : même s’il est loué par la jeunesse africaine, il n’en demeure pas mois vrai qu’il devrait soumettre sa thérapeutique contre le Covid-19 aux tests scientifiques.

Les internautes ne cessent de louer son courage l’”assimilant à l’ancien président du Faso Thomas Sankara. Pour le politologue Toavina Ralambomaha élu municipal de l’opposition à la mairie d’Antananarivo, le chef de l’État a joué à l’envi sur une corde sensible : « Il utilise une frustration partagée par la population africaine, dont malgache.

Le fait d’avoir été méprisés, sous-estimés pendant pratiquement toute l’histoire de l’humanité, d’avoir été colonisés, c’est comme une revanche. Toutefois, utiliser la fierté nationale et continentale pour donner de la crédibilité au remède tambavy-organics, c’est un argument, mais il vaut mieux hisser le débat sur le terrain scientifique »

Pour Faraniaiana Ramarosaona, activiste de la société civile, le débat est ailleurs. « On est en train de gaspiller de l’énergie pour cette tisane, alors que des gens dans notre pays sont en train de mourir de faim. Et on ne voit toujours pas arriver le plan de relance socio-économique alors que c’est le plus important.

»Mais ces remarques venant de gens qui disent ce qu’ils pensent de leur Président de la république n’entache en rien la détermination du Chef de l’Etat Malgache de lancer une grande offensive sanitaire à travers le monde pour vendre son  Covid Organics, mais aussi  se dresser contre un occident donneur de leçon mais recherchant la scientificité du Covid-19 à tout prix.

Exit mobile version