Le vaccin Pfizer inquiète après cinq cas d’inflammations du muscle cardiaque

Le vaccin Pfizer inquiète après cinq cas d’inflammations du muscle cardiaque

Les autorités sanitaires ont repéré cinq cas d’inflammations du muscle cardiaque après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech. Si le lien n’est pas encore établi avec certitude, l’Agence nationale de sécurité du médicament rappelle que le risque bénéfice/risque du vaccin est favorable.
Le premier bilan de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a fait état de “cinq cas déclarés en France” de myocardite à la suite d’une injection du vaccin Pfizer-BioNTech. Il s’agit d’une inflammation du muscle cardiaque.
Comme le rapporte l’AFP, l’ANSM a souligné que “les données disponibles n’apportent pas, à ce stade, suffisamment d’éléments pour conclure sur un rôle du vaccin”. Cependant, ces cas de myocardites “constituent un signal potentiel” de pharmacovigilance.
Ces révélations de l’ANSM font suite au “signalement de myocardites chez des hommes jeunes en Israël après une deuxième dose du vaccin” Pfizer. Cela a mené les centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) et le comité de suivi de l’ANSM à “analyser de nouveau les données relatives aux cas de myocardites et myopéricadites recueillies par les CRPV en France depuis le début de la vaccination”.

 

0 0 vote
Article Rating
CATEGORIES
TAGS
Share This
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x